Posted by on 13 мая, 2015 in |

TOLSTY partage son temps entre la peinture et les performances. Il pénètre pour la première fois en 1983 le milieu du cinéma en jouant dans un court-métrage d’Eric Barbier « LA FACE PERDUE » où il se fait remarquer par son immense facilité à travailler son visage, ce qui lui vaudra deux ans plus tard de se voir choisi par Gérard Courant pour réaliser  « CINEMATON » (1985).

 

 

Puis, il obtient les rôles principaux dans « CE FOU DE PEUPLE RUSSE » et dans « CHRONIQUE DE LA VIE RUSSE A PARIS » (1985), films réalisés par Galya Milovskaya (« Prix Spécial du Jury » de XLII MOSTRA Internazionale del Cinema à Venise).

 

TOLSTY jouera cependant quelques seconds rôles dans « STAG » (William Green, 1984), dans « LA NUIT DU RISQUE » (Sergio Gobbi, 1986) et dans « KAMIKAZE » (Didier Grousset, 1986).

 

En novembre 1985, il joue le premier rôle dans « LE MALHEUR DANS UNE MAIN » d’Eric Barbier, film qui obtient le Prix Victor Hugo du film long, organisé par le Ministère de la Culture et le C.N.C., où il incarne un boxeur déchu dans un bassin minier en 1934.

 

Pendant les mois de décembre 1986 et janvier 1987, il a joué un rôle secondaire dans « JOURNAL D’UN FOU » de Roger Codgio.

 

En octobre 1986, TOLSTY a participé à l’émission « TAXI » diffusée sur FR3 et, en avril 1987, dans le film « UNE LETTRE AU KREMLIN » pour l’émission « Centro » de la TV Suisse Italienne.

 

De mai à septembre 1987, il a tourné dans « SAINT PAUL » (Le chemin de Damas) de Ludovic Segarra où il incarne l’Apôtre Barnabé.

En octobre 1987, il interprète un petit rôle d’infirmier dans le film « LA SUBLIME AVENTURE » de René Manzor (d’après le roman de L.C. Thomas) pour Canal + (avec Guy Marchand, Claude Chabrol, Frédéric Mitterrand).

 

En 1989, il apparait dans le film de John Lvoff, « LA SALLE DE BAIN », puis dans « DIVINE ENFANT » de Jean-Pierre Mocky.

 

Dans « LE BRASIER », d’Eric Barbier, TOLSTY à joué le rôle principal (1990) aux côtés Jean-Marc Barr et Maruschka Detmers.

 

Sans oublier « LA REINE MARGOT » (1994), de Patrice Chéreau, et son bourreau humaniste, ainsi que « UN INDIEN DANS LA VILLE » (1994), de Hervé Palud, et son coupeur de doigts dont tous les enfants se souviennent.

 

Il a également participé à « RONIN » (1998), «APRÈS LA PLUIE LE BEAU TEMPS» (2003) ou encore « WILD SIDE» (2004).

 
On l’a vu aussi dans les séries :

  • « LES CORDIERS, JUGE ET FLIC » dans l’ épisode 13 ,
  • « Un flic nommé Lecoeur » d’Alain Tasma
  • et « Sur quel pied danser ? » de Jacques Fansten.

 

TOLSTY a également travaillé dans douze films publicitaires parmi lesquels « TOTAL », et « GOUVY » de Gérard Jugnot.

 

TOLSTY a fait sa dernière apparition au cinéma dans le film « L’ AFFAIRE FAREWELL » de Christian Carion.

 
 

[gallery_bank type=»images» format=»masonry» title=»true» desc=»false» responsive=»true» display=»all» sort_by=»random» animation_effect=»bounce» album_title=»true» album_id=»6″]