Posted by on Июн 3, 2015 in |

vivrisme-rose-trefle

Cher Ingold !

Vous posez la question : « Et ensuite ? ».
Voilà ce que je pense à ce propos.
Mais vous êtes curieux de savoir comment tout cela s’appelle, n’est ce pas ?
En effet, ce que je fais n’est plus, depuis longtemps, du conceptualisme. Et cette carte postale n’est pas non plus du pop-art, comme on dit conventionnellement, ni du mail-art…On peut difficilement appeler le spectacle, que j’ai donné au Premier Festival Parisien de la Performance, du body-art. Mes textes sont-ils de la prose ? Vraisemblablement non, vous avez raison…Je vous communique à vous en premier que dans mes conversations avec moi-même — hélas, quand on est émigré, on a peu d’interlocuteurs — J’appelle cela

LE VIVRISME

(en russe : vivrisme) du mot français « vivre ». Cette notion recouvre de nombreux aspects…L’un d’entre eux est, comme je le pense, que l’artiste n’est pas seulement et pas tant l’organisateur de l’espace que l’organisateur de la vie. Cela ne s’éloigne pas des conceptions bibliques. Et ceux qui ont travaillé à Tassili-des-Ajjer, à Altamira et à Fond-de-Gaume, ont-ils peint des fresques ?! Non, ils ont changé les manières de concevoir la vie. Ils ont changé la vie elle-même! C’étaient les premiers conceptualistes.
C’est la raison par laquelle, je crois que ce sont précisément les peintres, les artistes qui « s’attaqueront aussi à la gravitation». Pour moi, ce n’est pas une plaisanterie, mais une des manifestations du vivrisme. En effet, chaque seconde de la vie du peintre en est le but et le résultat. Et ce sont ces secondes et ce qui est fait durant ces immenses laps de temps par le peintre, qui orneront et ornera non seulement les murs mais aussi ce qui remplacera ceux-ci au terme des vies que nous aurons vécues.

Texte-concept N° 0892-1982
Paris, 11.04.82.

J’ai attribué le numéro d’ordre sériel 0893-1982 au segment de vie pendant lequel fut écrite et envoyée par mes soins à Zurich la lettre au professeur Félix Philippe INGOLD.
J’attribue le numéro 0893-1982-bis à l’acte d’enregistrement sur mon front et au dessin en forme de trèfle — symbole du vivrisme- réalisés par Liudmila Kotliarov.
J’attribue le numéro 1441-1982 à la situation, qui m’a contraint à reproduire ce texte sur la photographie qui a fixé l’instant où je sortais de mon domicile rue Calmels pour aller poster la lettre au Professeur Ingold.
Je m’adresse à l’humanité en la priant de considérer avec attention la naissance de ces combinaisons de chiffres. Je promets d’attribuer les numéros conformes aux résultats de vos réflexions sur ce thème.

TOLSTY
Texte-concept N°1442-1982 F
Paris 02.10.82

TOLSTY-trefleLe trèfle, symbole du vivrisme !

 

tolsty-vivrisme-v

Dans le précédent article, nous avons partagé avec vous en intégralité la lettre de TOLSTY qui expliquait à son ami le Professeur Ingold qu’il venait de créer un mouvement artistique qui ne ressemble à aucun autre, le vivrisme. L’acte de naissance du vivrisme est officiellement enregistré directement sur le front de TOLSTY avec le numéro 0893-1982. Sa femme Liudmila y ajoute un dessin en forme de trèfle.

Voici Tolsty sur le point de quitter son domicile pour aller poster la lettre le 11 avril 1982.

Vive le vivrisme !

premiers-vivristes

Les premiers vivristes !

Premiers-vivristes-dessin

 

Texte conceptuel : «Avis à la population»

VIVRISME-avis-a-la-population-tolsty